Aller au contenu principal

Imagine

avril 23, 2012

Deuxième semaine à Juba, toujours plus d’aventures. La semaine a commencé comme elle avait terminé, avec un pont au nord de Bentiu en très bon état. Les deux soudans ont continués à se disputer puis jeudi Omar el Bashir (président du Soudan ndlr.) à plus au moins déclaré la guerre au Sud-Soudan. Il a dit qu’il allait libérer le Sud-Soudan des insectes de la SPLA qui le gouvernent. Apparemment, insecte et SPLA sont très proches en arabe et il a donc utilisé un jeu de mot pour déclarer officieusement la guerre à son voisin. Heureusement, Salva Kiir, président du Sud-Soudan a déclaré samedi que la SPLA (armée sud-soudanaise) allait ce retirer de Heglig, ville dans une zone riche en pétrole du Soudan. Il semble en fait que la SPLA était en train de se faire expulser de Heglig, en gros ils perdent et donc pour garder la face et faire semblant d’apaiser les tensions en faisant preuve de bonne volonté Salva a déclaré que la SPLA avait décidé de quitter Heglig. Comme vous pouvez le constater, les présidents des deux Soudans sont de fins diplomates. Voila pour la partie stratégo.

Sinon ma semaine s’est bien passée, je travaille toujours comme un stakhanoviste. Une journée habituelle commence vers 07h30 quand je me réveille dans une piscine (mon lit), puis douche quand il y a de l’eau (souvent heureusement) et départ pour le boulot vers 08h20. Boulot de 08h30 à 22h environ (environ veut dire que c’est plus souvent plus tard que plus tôt), puis retour vers guesthouse et dodo. Je n’ai donc pas encore eu beaucoup l’occasion de visiter. Mais samedi passée (14/04), ma chef a eu la merveilleuse idée de nous inviter à boire un verre sur une terrasse le long du Nil. C’était très chouette et très joli. Assez impressionnant de voir l’autoroute/décharge qu’est le Nil, il ne fait pas loin de 100 mètre de large déjà à Juba.

Côté météo les pluies ont commencées. Il pleut environ tous les jours, parfois dix minutes, parfois 6 heures. Les pluies sont surtout des grosses draches et font donc pas mal de dégâts. Jeudi, j’ai vu 10 maisons inondées en venant au boulot, avec tout le peu que les gens possédaient (y compris leurs murs en tôle) qui flottait. En plus de ça, des nouvelles rivières et ruisseaux sont apparus suites à ces pluies.

Depuis jeudi soir je travaille encore plus parce qu’on doit envoyer trois semi-remorques avant demain dimanche soir vers le nord, à Jammam dans un camp de réfugiés de 37000 personnes construit et géré par ACTED. Après les routes seront impraticables pendant six mois à cause des pluies. On doit donc acheter 120000 litres de diesel, 500 sacs de ciment, des générateurs, de l’huile moteur, des batteries, des câbles, des tôles, des pièces de rechanges pour tracteur, générateur, voiture, moto,… En gros tout ce qu’ils pourraient avoir besoin d’ici novembre. On va aussi leur envoyer quelques boites de tons pour qu’ils ne meurent pas de faim (si si). Du coup on doit tout acheter et ça prend du temps, et donc ça m’occupe du matin au soir.

Je reprends cet article lundi soir, les camions ne sont toujours pas partis. Hier (dimanche) j’ai supervisé le chargement de 20 tonnes de ciment. J’en ai mangé pendant une heure, ce n’était pas très bon. Après renseignement, il semble que c’est assez toxique en plus, du coup je ne crois plus que je me proposerai la prochaine fois. Un des ouvriers qui portaient les sacs devait se moucher. Tous ses collègues se mouchaient comme des footballeurs, mais lui a eu la bonne idée de se moucher dans sa casquette et de la remettre comme si de rien n’était. Ensuite, on a reçu les 20000 litres de diesel (le reste se fera plus tard dans la semaine avec un autre convoi) qu’on avait commandé et qu’on a du transvaser dans des barils de 250 litres avec une pompe super lente. Au moment où je vous écris ceci, mon ami Basile la souris passe à côté de moi. Il (je crois que c’est un mec parce qu’il court super vite) est apparu dans le bureau il y a cinq jours et depuis je le voie tous les soirs. Il n’est pas très causant mais a l’air sympa. Après avoir livré le pétrole, j’ai pu préparer les contrats pour tous ces achats. Puis j’ai pu aller dormir à 22h, la première fois que je vais dormir si tôt et c’était très chouette.

Samedi soir j’ai été à une petite fête d’expats au CICR (Comité International de la Croix Rouge). Ce sont de loin les mieux lotis, ils ont un super beau compound, énorme, les plus grosses 4×4, les plus gros générateurs, un terrain de volley, etc. On dirait un peu un club med, c’est assez bizarre. Ils ont un petit bar dans leur domaine qui s’appelle la terrasse d’Henri Dunant. J’ai donc été siroter quelques Carlsberg en discutant sauvetage du monde avec d’autres expats d’autres ONG, une expérience assez particulière mais c’est chouette de se changer les idées. La journée j’ai également rencontré un autre belge qui travaille pour ACTED, basé à WAU, une ville au Nord-Ouest. Il est super sympa, je vais essayer de devenir son ami.

Et ce lundi on a continué à charger nos trois camions. On a dépensé pas loin de 200 000 dollars ces trois derniers jours en provisions diverses pour nos collègues au nord. Un exemple: 252 chaises en plastique, je ne sais d’ailleurs toujours pas pourquoi, le ciment et le fuel, de la nourriture hors de prix (un pot de 200g de Nescafé coûte très exactement 60 SSP, ce qui fait environ 20 US$, 1kg de sucre 3 US$). Tout est importé et donc hors de prix, mais même les produits locaux ne sont pas donnés.

Et enfin je termine comme j’ai commencé. Malheureusement les combats n’ont pas terminé. La SPLA s’est retirée de Heglig mais l’armée Soudanais (SAF) continue son avancée et est rentrée sur le territoire Sud-Soudanais. Le problème est que comme la frontière n’est pas clairement démarquée, les deux Soudans ne sont prétendent chaque fois qu’ils sont chez eux et vice versa, où qu’ils soient autour de la frontière. La ville de Bentiu s’est de nouveau fait bombarder aujourd’hui. On vient d’y envoyer deux collègues, un hier et un aujourd’hui. Rassurez-vous, ce n’est pas prévu que j’y aille de sitôt. Tout le monde a peur que si la SAF rentre dans le Sud-Soudan, ça risque de dégénérer et les civils vont se prendre plein les dents, comme d’habitude en fait. En gros tant qu’ils n’arrivent pas à détruire le pont les bombardements risquent de continuer.

Il est 23h12, ma pizza offerte par le patron devrait arriver d’une minute à l’autre. Bonne soirée et journée…

 

From → Uncategorized

4 commentaires
  1. savina permalink

    passionant mais fais attention à toi pcq le rytme a l’air intense !!

  2. savina permalink

    je voulais dire le rythme, désolée pour la faute d’orthographe…

    Bonjour à Basile quand tu le vois !!

    • Myriam et Jean-Pierre permalink

      ET une « Kameliet » ! Une ! Hein Savina !!!!!!

  3. cassiers manoëlle permalink

    Salut Cedric,
    Ca fait plaisir d’avoir de tes nouvelles. En fait, ACTED, c’est une ong qui s’occupe surtout de quoi? De gérer un camp de réfugiés?
    C’est super, mais pas si tu vas dans une zone de guerre…
    Bonne continuation
    Manoëlle

Répondre à cassiers manoëlle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :