Aller au contenu principal

Overwerk

avril 15, 2012

Après avoir travaillé jusque vendredi, j’ai pris le train samedi matin pour Paris. De la, avion pour le Caire où je suis arrivé samedi soir. Mon hôtel était juste à côté de l’aéroport, très bel hôtel assez chic avec des businessmen. J’ai eu la chance de voir à un mariage local dans l’hôtel. Le père de la marié à « donné » sa fille au marié devant mes yeux puis les deux castards ont lancé la première danse. Ils étaient un peu tendu, on aurait dit qu’elle avait un lumbago et lui une hernie discale mais heureusement les amis sont arrivés et tout est devenu plus naturel. Ce qui m’a frappé au Caire est l’énorme pollution de l’air. On voit vraiment un tapis d’air brun en regardant au loin puis le ciel bleu au dessus, bien joué les humains.

Lendemain matin, vol pour Juba, capitale temporaire du Sud-Soudan. L’avion a longé le Nil sur tout le trajet, et j’ai donc eu ma petite croisière le long du Nil en accéléré. Atterrissage à Juba vers 15h, vu du ciel on dirait un village. Première impression sur le tarmac: il y a plein d’hélicoptères, d’avions de camions et de voitures avec deux lettres: UN. Je croise un casque bleu à l’aéroport, puis commence la procédure de visas. Il fait l’acheter (100$) pour un mois, puis si on reste plus d’un mois il suffit d’en acheter un autre en partant. Suis le passage à la douane pour mes bagages puis j’attends mon collègue qui vient me chercher en ayant droit à la première pluie de la saison. Une belle drache qui ne dure que quelques minutes. De la, direction le bureau pour mes premières heures de boulot, je n’arriverai à ma guest house qu’à 22h. Celle-ci est en fait notre ancien bureau, guest house temporaire parce qu’on est trop pour tous dormir dans la vrai guest-house, réservée aux filles, sexisme oblige. Je scie un bout de mon sommier parce qu’il est trop large pour mon lit, puis petit resto éthiopien en face avec mes collègues et dodo. Je n’ai pas beaucoup d’intimité, la porte vitrée n’ayant pas de vitre et les gardes papotant juste à côté de ma fenêtre durant la nuit. On coupe le générateur à 23h, donc plus de ventilateur pour dormir parce que les voisins ont jeté des pierres sur la maison la veille et menacé de bruler notre générateur si on ne le coupe pas à 23h. Ils n’arrivent pas à dormir, je peux comprendre leur furie.

Le matin, je me réveille dans une piscine, état qui se vérifiera chaque matin. Puis, le plus beau moment de la journée, la douche. Pendant tout mon temps sous la douche plus les cinq minutes qui suivent, je ne colle pas, ça me 7-8 bonnes minutes sans coller par 24h. L’eau vient du Nil (transporté dans des réservoirs, il n’y a pas de canalisations), et le Nil étant à la fois l’autoroute, la piscine et la décharge locale, je me lave avec du jus de décharge. L’eau n’est pas très sale mais ne sent pas toujours bon, surtout si on est à la fin du réservoir. Je n’ai pas toujours l’impression que mes dents sont plus propres après les avoir lavées mais on s’y fait.

Le lendemain, je découvre mon bureau, l’ancienne ambassade du Kenya. Un beau bâtiment mais pas de route pour y arriver. Je suis un peu submergé par toutes les infos mais le boulot s’annonce intéressant et intense. Le soir, retour vers 21h, le retour le plus tôt de la semaine.

Je vous expliquerai précisément en quoi consiste mon boulot plus tard, je n’ai pas envie de le faire maintenant.

J’apprends à connaitre mes collègues, ils sont chouettes et très chouettes. Une nouvelle patronne pour le pays arrive mercredi, elle est très sympa et humaine, ça tombe bien pcq on manque cruellement de bon managers.

Puis, mercredi, le Soudan a décidé de bombarder le Sud-Soudan. Plusieurs petites attaques ont eu lieu ces dernières semaines, mais là c’est la première fois que le Soudan bombarde près d’une ville (Bentiu). ACTED a quelques personnes stationnées la bas, donc on s’inquiète un peu mais finalement tout va bien, ils ont bombardé à 30km au nord de la ville.

Les bombardements se font avec deux types d’avion: des migs (avion de chasse russes) et des Antonov (vieux bombardiers russes des années 50). Apparemment, les pilotes sont mexicains. Toujours est-il que les migs volent relativement bas et que l’armée Sud-Soudanaise (SPLA, Sudanese People’s Liberation Army) a des missiles anti-aériens qui peuvent abattre ces avions, ils en ont d’ailleurs abattu un la semaine dernière. Par contre les vieux Antonov volent bcp plus haut et ne peuvent être atteint. Comme ils sont vieux, les bombes sont larguées à la main, donc ils ouvrent la porte/sas puis les soldats portent les bombes et les jettent dans le vide (véridique). Du coup ce n’est pas très précis. Cela fait maintenant 4 jours qu’ils essayent de détruire un pont mais aux dernières nouvelles le pont se porte à merveille.

Jeudi, la SPLA a attaqué Heglig, une ville au Soudan dans une zone qui produit la majeure partie du pétrole soudanais. Ils occupent toujours la ville depuis (en tout selon les infos que j’ai maintenant, dimanche soir 20h54). Mais la SAF (Sudanese Armed Forces) réplique et des combats ont lieu autour d’Heglig. Jeudi, j’ai vu une manifestation de joie dans les rues de Juba pour fêter la « victoire » à Heglig. Par après, j’ai appris que c’était organisé par le gouvernement, pas mal la propagande! Le gouvernement (Nord-) Soudanais a ordonné une mobilisation générale pour répliquer à l’attaque.

Et depuis, il y a eu des bombardements presque tous les jours, 6 morts au total, et surtout aux dernières nouvelles nous allons rapatrier notre personnel de Bentiu vers Juba. Ici a Juba tout va bien, on ne remarque presque rien des combats, il y a toujours plein d’expats et la vie continue. Par contre il n’y a plus assez d’essence et diesel dans le pays dans il y a des énormes files aux pompes à essence. Et comme la production de pétrole est arrêtée (98% des revenus du pays), il n’y a plus de devises étrangères qui rentrent donc le cours au marché noir du dollar augmente assez vite. Le taux officiel est de 2,5 SSP (South-Sudanese Pounds) pour 1 dollar, j’ai pu changer des dollars à 4 contre 1 mardi et samedi ils étaient déjà à 4,5. Le prix du diesel explose aussi, à Malakal dans le nord il tourne autour de 3-4 dollars le litre. Hier soir, j’ai été boire un verre dans un bar d’expats, une sacré expérience. C’est une autre histoire et je vous en parlerai peut être une autre fois. Ce matin j’ai pris un petit déjeuner dans un resto kényan: poulet rôti, riz et sauce super bonne avec entre autre du haché, parfait pour un dimanche matin.

Donc voila, je pourrais encore écrire des heures mais je vais retravailler un peu puis rentrer dormir. En résumé tout va très bien, je m’amuse beaucoup, je rencontre plein de gens chouettes, j’apprends énormément de choses et je suis assez dépaysé, ce que je voulais.

Merci beaucoup pour vos mails, n’hésitez pas à m’en envoyer même si je n’ai pas souvent le temps de répondre pour le moment. Je devrais avoir plus de temps d’ici 3-4 semaines.

From → Uncategorized

2 commentaires
  1. Sylvie Cassiers permalink

    J’aurai désormais une pensée émue pour toi tous les jours en me brossant les dents…
    prends soin de toi!
    Sylvie

  2. Jean-Pierre permalink

    Dis, si tu y songes, prends note des recettes des plats que tu aimes …
    Tu sais que ta tante Myriam et moi seront intéressés.
    8,-))

Répondre à Sylvie Cassiers Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :